À quel âge et comment commencer la diversification alimentaire ?

Published : 08/11/2018 15:49:05
Categories : Bébés , Conseils

C’est entre 4 et 6 mois qu’il est conseillé de débuter la diversification alimentaire pour bébé. En effet, avant ses 4 mois, le système digestif de votre enfant n’est pas assez développé pour assimiler d’autres aliments que du lait. Au-delà de ses 6 mois de vie, votre bébé sera plus réfractaire au changement et plus sensible aux risques allergiques.

Beaucoup de parents s’interrogent alors sur cette phase du développement de leur enfant et ne savent pas toujours comment s’y prendre, surtout lorsqu’il s’agit de leur premier bébé.

Le passage d’une alimentation lactée (lait infantile ou lait maternel) vers une alimentation « solide », variée et équilibrée, doit se faire progressivement et en douceur. Chaque bébé étant différent, cette diversification se fera très simplement pour certains, et sera plus compliquée pour d'autres. Le plus important est surtout de s'adapter au rythme de votre enfant.

Il y a quelques années, on avait tendance à débuter la diversification après les 6 premiers mois de vie de l’enfant et à privilégier une alimentation purement lactée, qu’il s’agisse de lait maternel ou bien de lait artificiel. Mais avec le recul, beaucoup d’études ont montré que plus la diversification alimentaire intervenait tôt chez les enfants, moins ces derniers étaient exposés aux risques d’allergies (alimentaires, cutanés, …) et plus la transition biberon/sein à la cuillère se faisait naturellement. Qui plus est, au delà de 7 mois, il est plus difficile de faire accepter l’alimentation à la cuillère à un bébé.

D’après Patrick Tounian, Chef du service de nutrition pédiatrique de l’hôpital Trousseau : « La diversification  a trois intérêts, …. Introduire des allergènes potentiels petit à petit et en petite quantité pour favoriser l’induction de la tolérance alimentaire, diversifier les goûts et apporter du plaisir. En aucun cas, il ne s’agit de couvrir les besoins nutritionnels du bébé, rôle rempli exclusivement par le lait infantile. Aussi jusqu'à un an, le bébé a besoin quotidiennement de 500 ml de lait infantile, soit deux biberons (ou trois s’ils contiennent des purées de légumes ou de fruits). »

 

Comment débuter la diversification ?

Le principe de la diversification alimentaire chez le bébé repose sur l’introduction progressive de nouveaux aliments et sur la découverte de nouveaux goûts, de nouvelles saveurs, de nouvelles textures.

À partir de 4-6 mois

  • L’équipement

En premier lieu, il est important de choisir LA bonne cuillère pour votre bébé ! Il faut qu'elle soit adaptée à la taille de sa bouche et à son niveau de dextérité. Nous vous conseillons d’utiliser une cuillère en silicone ou en plastique souple (sans BPA) afin de ne pas blesser ses gencives fragiles. Il faut qu’elle soit presque plate ou très légèrement creusée, ce qui permettra de donner une dose adaptée à votre bébé en évitant qu’il s’étouffe avec une trop grosse cuillerée. Idéalement, il faudra qu’elle dispose d’un manche long et ergonomique permettant de racler facilement le fond des petits pots.  Il en existe même des thermosensibles qui vous indiqueront tout de suite si votre aliment est trop chaud. N’oubliez pas de vous équiper d’un jeu de bavoirs 1er âge avec doublure en plastique pour éviter les tâches.

Et enfin, dès 7-9 mois, même si bébé n’arrive pas encore à bien attraper avec ses mains les morceaux de fruits, vous pourrez investir dans une tétine grignoteuse. Très pratique pour manger des fruits crus sans risque d'étouffement.

  • Quels aliments et quelle préparation ?

Il est conseillé de débuter la diversification par des légumes plutôt que par des fruits afin que votre bébé ne préfère pas les aliments sucrés et ne veuille plus manger de légumes ensuite. Vous pouvez démarrer par la carotte, le potiron et la pomme de terre. Tandis que pour les fruits, on vous conseillera la pomme, la poire ou encore la banane.

Une fois cette première palette des découvertes bien acceptée et appréciée par bébé, vous pourrez lui faire découvrir (après ses 6 mois environ) des aliments plus « intenses » en goût mais aussi plus difficiles à digérer : les petits pois, le céleri, le poivron, les champignons de Paris, les fruits exotiques, …

C’est aussi la période à laquelle sont introduits les aliments riches en protéines tels que le poisson, la viande et les œufs.

Enfin, pour relever vos plats, vous pourrez ajouter certaines épices (curry, cumin,…) et/ou des herbes aromatiques.

À partir du 7ème mois, vous pourrez ajouter les féculents à vos recettes : pâtes, riz

À partir du 10ème mois, vous pourrez lui faire goûter la majorité des fruits à coque tels que : la cacahuète, les noisettes, les amandes, les noix de cajou, la pistache, …

Pour la préparation des aliments, il faut dans un premier temps laver le légume ou le fruit, l'éplucher, puis le faire cuire entier à l'eau ou, encore mieux, à la vapeur. C’est en effet le mode de cuisson qui préserve le plus les qualités nutritionnelles de l’aliment : nutriments, vitamines, ... La cuisson en elle-même rend l’aliment plus digeste, notamment ceux très riches en fibres comme les fruits ou les légumes. Une fois cuits, ils sont alors mieux tolérés par le système digestif de votre bébé. Il n’est donc pas conseillé de lui donner à manger des fruits ou des légumes crus avant ses 9/12 mois. Vous pouvez tout de même faire une exception pour les fruits à condition qu'ils soient mûrs et à la chair tendre (banane, pêche, abricot, melon, …).

  • Quelle quantité ?

Semaine 1 et 2

Au cours des 2 premières semaines de diversification, l’idée est de lui faire découvrir une fois par jour, pour le repas du midi généralement, un nouvel aliment pendant 3 jours consécutifs sous forme d’une purée lisse administrée à la cuillère. Lors du premier repas, vous pouvez commencer par lui donner 3 cuillères de purée en observant sa réaction. Des bébés vous en réclameront plus, tandis que d’autres n’en voudront pas. Dans ce cas, il ne faut pas les forcer et faire une nouvelle tentative le lendemain. Vous compléterez son repas avec sa quantité de lait habituelle (infantile ou maternel).

Au fur et à mesure des quinze jours, vous devrez augmenter le nombre de cuillerées jusqu’à ce que votre bébé ingère 120 grammes de purée par repas. Seuil à partir duquel il ne sera plus utile de compléter ce repas avec du lait infantile mais avec un autre produit laitier adapté à son âge (voir avec votre pédiatre). 

Semaine 3

Vous pourrez commencer à mélanger 2 aliments qu'il aura goûté les semaines précédentes pour sa purée du midi tout en continuant d’augmenter le nombre de cuillerées.

C’est aussi à ce moment-là que vous débuterez l’introduction d’une purée de fruits cuits et mixés au goûter en complément de sa quantité de lait habituelle. De la même façon que pour le repas du midi en semaine 1 et 2, vous lui ferez goûter un aliment à la fois pendant 3 jours consécutifs en commençant par 3 cuillerées le 1er jour.

Petit à petit vous remplacerez aussi son biberon de lait infantile par un autre produit laitier : yaourt, fromage, crème, …

J’ai trouvé ce tableau synthétique sur le site Cooking for my baby que je trouve très bien fait et que je vous partage ci-dessous :

À partir de 12 mois

  • L’équipement

À partir de 12 mois et pour que bébé apprenne peu à peu à se nourrir par lui-même, vous pourrez choisir une cuillère avec une forme de cuilleron plus incurvée et à plus grande contenance dont le manche sera plus court mais aussi plus large pour s’adapter aux petites mains. Généralement, ce type de cuillère sera vendu en lot avec la mini fourchette à bout rond assortie, afin que votre enfant apprenne également à saisir les aliments dans son assiette. Pour le protéger des éclaboussures, n’oubliez pas de lui mettre un bavoir « maternelle » autour du cou dont le format sera plus adapté à son âge.

La diversification passe aussi par le toucher et la découverte tactile des différentes textures des aliments : mou, dure, granuleux, lisse, juteux, sec…. Aussi, n’hésitez pas à lui faire découvrir et manger des fruits de saison avec les mains en prévoyant l’usage d’un bavoir à manches pour protéger ses vêtements.

 

  • Quels aliments et quelle préparation ?

À partir de 12 mois, le système digestif de bébé est plus « mature », vous pourrez lui proposer des aliments dit « allergènes » tels que les lentilles, les pois chiches,…et d'autres plus pointus tels que les crevettes, les coquilles saint jacques, le chocolat. Vous pouvez également introduire des aliments crus (fruits et légumes) car ses intestins seront assez matures pour ne pas être irrités. Selon le niveau de mastication de votre bébé, vous pourrez opter pour des fruits à chair plus dure.

Dès 15-16 mois, vous pouvez lui faire goûter des aliments que vous mangez pour qu'à partir de ses 18 mois, il commence à manger comme vous. On a coutume de dire que plus la palette des aliments découverts avant l’âge de 2 ans est large, moins l’enfant aura de mal à découvrir de nouveaux aliments et de nouvelles saveurs par la suite et plus son alimentation sera variée, diversifiée et équilibrée à l’âge adulte.

À vous de jouer ;)

Share this content
Follow our blog Rss